Mode - Rencontres

Solène de Laborderie, créatrice de petits bijoux dorés à fort impact

26 octobre 2017

Solène de Laborderie, la pétillante créatrice de L’Atelier de Solène, tout juste âgée de 25 ans, a toujours été attirée par « tout ce qui brille » et imagine des bijoux depuis son plus jeune âge. L’année de ses 16 ans, elle commence à donner des petits cours dans une mercerie : « Toutes les semaines, j’apprenais à des jeunes filles à fabriquer leurs propres bijoux à partir de perles de verre et de pierres de culture comme la nacre. J’ai moi-même beaucoup appris lors de ces ateliers, qui m’ont permis de développer ma créativité et de sortir de ma zone de confort pour m’adapter à différents publics. »

Malgré un attrait évident pour la création, la jeune femme poursuit un parcours scolaire plutôt classique et enchaîne classe préparatoire et grande école de commerce, sans oublier pour autant son amour des pierres et des métaux précieux. En fin de première année, tout en continuant de créer des petits bijoux sur son temps libre, elle effectue un stage chez Bulgari : « Toucher d’aussi près la haute joaillerie m’a permis de réaliser que je ne voulais pas du tout me diriger vers ce domaine, très prestigieux mais trop élitiste à mon goût. J’avais envie de créer pour un public plus large. »

A la suite d’autres expériences dans de grandes entreprises comme L’Oréal et Unilever, elle profite de sa dernière année à l’EDHEC de Lille pour officialiser son désir de lancer sa propre marque de bijoux : « Après m’être longuement renseignée sur la création d’entreprise et la production de bijoux fantaisie, j’ai lancé L’Atelier de Solène en février 2017. C’était la période idéale pour tenter l’aventure et professionnaliser mon activité parallèle de créatrice de bagues, bracelets et colliers artisanaux. »

L’entreprise créée, l’entrepreneuse en herbe rencontre différents ateliers et sort ses premières pièces plaquées or : « En tant que professionnelle, j’ai enfin eu accès à l’or, mon métal préféré, moi qui avais l’habitude de ne travailler qu’avec du laiton. Pour ma nouvelle collection sur le thème de l’automne, nous avons travaillé main dans la main avec des ateliers qui m’ont présenté des prototypes à valider avant de réaliser le plaquage. Je suis très contente, les bijoux sont tout à fait dans mon style, fins et raffinés. » La finesse du modèle est très importante pour Solène, qui n’aime que les bijoux très légers, qu’on ne sent pas sur la peau : « Mettre et enlever ses bijoux ne devrait jamais être une tanné, les modèles signés L’Atelier de Solène sont donc pensés pour être portés au quotidien, sans avoir à être retirés. Je suis persuadée qu’un bijou fin peut avoir autant d’impact qu’un bijou imposant et puis, plus ils sont fins, plus on peut les accumuler ! Mélanger les pièces, c’est vraiment ce que je préfère. »

Afin de se faire connaître, elle organise des ventes privées, au sein de showrooms ou de boutiques éphémères, et mise beaucoup sur le bouche à oreille : « Ca n’a rien de très novateur mais il n’y a rien de plus efficace pour communiquer ! Les filles viennent entre copines ou en famille et peuvent essayer tous les modèles sur place. Les craquages sont souvent au rendez-vous et dans une super ambiance. »

Pour imaginer ses futures petites bagues et joncs délicats, Solène s’inspire de nombreux domaines comme la déco et la haute joaillerie : « Je passe pas mal de temps chez les grandes maisons pour voir ce qu’elles proposent comme combinaisons de métaux et de pierres. Le risque avec le tout doré, c’est que tous les bijoux se ressemblent un peu. Du coup, j’aime beaucoup utiliser des pierres comme le zircon ou la turquoise, qui apportent un vrai plus au bijou. »

Les petites marques de bijoux étant de plus en plus nombreuses, il est important pour la jeune créatrice d’arriver à se démarquer : « J’ai l’impression de me différencier des autres de par mon style, très fin et épuré, ainsi que par mes prix accessibles, bien en dessous de ce qu’on peut trouver sur le marché. Ce dernier point est primordial pour moi, j’ai envie que mes clientes puissent changer de bijoux comme de tenues. Mes prix sont donc fixés en conséquence, sans jamais renier sur la qualité, et ça marche ! Certaines de mes clientes me connaissent depuis mes ateliers en mercerie et sont ravies de leurs bijoux, qui ne bougent pas. Cette qualité me démarque vraiment de mes concurrents. »

Comme de nombreuses marques qui montent, l’entrepreneuse se laisserait bien tenter par la grande tendance des collaborations et échangerait volontiers avec de jolies marques comme la ligne de lingerie Ysé ou le label de meubles et de déco Selency.

L’avenir, la jeune créatrice le voit en grand. En plus de continuer à dénicher de nouveaux lieux originaux pour ses ventes privées, elle aimerait recruter une véritable équipe pour l’aider à développer L’Atelier de Solène : « J’aimerais embaucher afin de pouvoir me décharger de la communication et de l’administratif et pouvoir enfin me consacrer à ce que je préfère, la création. J’ai envie de partager les bonnes nouvelles comme mes angoisses avec une vraie équipe qui prendrait à cœur cette belle aventure autant que moi. »

Plus personnellement, Solène aimerait s’engager pour les enfants : « J’ai envie de faire quelque chose de bien dans ma vie et j’ai toujours été très touchée par tout ce qui touche à l’enfance. Je me verrais bien organiser des ateliers de création de bijoux dans les hôpitaux, en parallèle de mon activité professionnelle. » En attendant de pouvoir allier business et don de soi, la jeune femme prépare avec enthousiasme le premier Noël de sa marque, période décisive pour la bijouterie, et espère bien retrouver ses créations tout en délicatesse sous le maximum de sapins dorés.

 

8 commentaires

    Bravo d’avoir pu mettre votre passion au cœur de votre projet professionnel, bonne continuation!

    Bravo Solène!
    T’es bijoux sont vraiment léger à porter, on peut les assembler avec tout type de vêtements pour tout type d’occasion!
    Je suis vraiment contente d’avoir découvert tes petits chef d’œuvre 🙂
    Encore félicitation et rdv à la prochaine vente privée rue d’en Nazareth!

    Un vrai bonheur (partagé) de les offrir, l’assurance de faire plaisir pour des cadeaux distingués aux tarifs abordables.
    Merci et bravo.
    Eric

    Bravo pour vos créations mais sont elles vraiment de vous ?
    J’ai acheté la même bague sur un marché cet été ..
    Je ne comprends pas comment c’est possible ?

    Bonjour,
    C’est très joli mais je ne comprends pas non plus j’ai regardé votre site et j’ai acheté certains bijoux identiques sur un autre site… en moins cher. C’est embêtant de mentir à ses consommatrices si vous ne les dessinez pas.

      Le business modèle ressemble étrangement à celui de Lou Yetu ! Mais LY est plus cher en moyenne…du coup je veux bien le nom du site dont vous parlez :)))

      Et oui ! ces bijoux là on les retrouve sur Waekura, Chichicastelnango, Louyetu et j’en passe ! elles nous font bien rire avec leur « créations » !

    Bravo d’avoir pu mettre votre passion au cœur de votre projet professionnel, bonne continuation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *