Beauté - Ask the Doctor

Comment éviter de friser comme un mouton sous la pluie ?

15 mars 2017

Qui dit arrivée imminente du printemps dit souvent retrouvailles avec la pluie ! Si slalomer entre les flaques d’eau peut avoir son petit charme, les précipitations ont un effet catastrophique sur les cheveux qui se mettent à gonfler et à frisotter à la moindre goutte !

Mais pourquoi les cheveux deviennent-ils incontrôlables par temps humide et comment peut-on faire pour ne pas se transformer en Chewbacca dès qu’il pleut ? Voici quelques conseils pour rester digne entre les averses.

Pourquoi les cheveux frisottent-ils ?

Il suffit que la météo fasse un petit caprice et qu’une douce bruine vienne désaltérer les pavés pour que les cheveux gonflent et frisottent ! Cette réaction, qui touche tous les types de crinières même les plus raides, est due à l’augmentation du taux d’hydrogène dans l’air qui fait que les cheveux ont tendance à se replier plus rapidement sur eux-mêmes au niveau moléculaire.

Dès qu’il pleut, la fibre capillaire absorbe les molécules d’eau (H2O : deux atomes d’hydrogène et un atome d’oxygène) et se met à frisotter. C’est particulièrement vrai pour les cheveux naturellement bouclés ou frisés car ils ont tendance à être plus poreux que les cheveux lisses.

Comment éviter les frisottis par temps humide ?

Pour éviter de friser comme un mouton à la moindre averse, on ne lésine par sur l’hydratation des cheveux. Bien gainée, la fibre capillaire est moins poreuse et absorbe donc moins l’humidité.

Afin de créer une barrière protectrice entre les cheveux et l’extérieur, on opte pour un shampoing et un après-shampoing disciplinants ou anti-frisottis, qui vont lisser les écailles de la fibre capillaire et former un film imperméabilisant. Sur cheveux rincés et encore humides, on peut ensuite appliquer un sérum ou un spray sans rinçage pour sceller l’hydratation et renforcer le pouvoir hydrofuge des produits utilisés au préalable.

Autre conseil : les jours de pluie, on évite de se laver les cheveux ou de les styliser avec des produits à base d’acide hyaluronique, d’aloe vera, de miel ou de glycérine car ces humectants ont tendance à absorber l’humidité de l’air.

Comment se coiffer quand il pleut ?

Pour mettre toutes les chances de son côté et ne pas se transformer en membre des Jackson Five au premier crachin, on oublie le brushing « baguette » et on opte pour une coiffure qui va permettre de garder les cheveux en place.

La tresse, qu’on la préfère épi ou africaine, est une bonne idée car elle permet de contrôler le volume de sa coiffure tout en empêchant les petites mèches de n’en faire qu’à leur tête. La queue de cheval basse est aussi une bonne option pour celles qui veulent dompter leurs cheveux sans les emprisonner, à condition de vaporiser un peu de laque sur le dessus de la tête pour ne pas se retrouver avec une couronne de frisottis à la première pause clope. Si on a les cheveux bouclés, un chignon haut accessoirisé d’un joli foulard fera son petit effet tout en protégeant la fibre capillaire de l’humidité.

Illustration : Célia Pigner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *