Mode - Ask the Doctor

Tendance « bralette », comment l’adopter au quotidien ?

20 février 2017

Tendance « bralette », comment l’adopter au quotidien ?

Sous-vêtement hybride entre la brassière et le soutien-gorge, la bralette souffle un vent de liberté dans le monde bien rangé des sous-vêtements féminins.

Après le body et la robe nuisette, la bralette permet de jouer avec les codes et d’envisager son soutien-gorge comme un vêtement à part entière qu’on ose afficher aux yeux de tous. Mais comme pour le body, la frontière entre le sexy et le vulgaire est ténue. Voici donc quelques conseils pour adopter la tendance sans risquer le fashion faux pas.

Pour quelles poitrines ?

Sans armatures, légère et confortable, la bralette est particulièrement agréable à porter pour les poitrines menues qui n’ont pas besoin d’un soutien trop important. Revers de la médaille, les poitrines les plus imposantes n’y trouveront probablement pas leur compte car ce type de lingerie n’assure qu’un maintien superficiel. On la conseillera donc plus volontiers aux physiques androgynes qu’aux silhouettes plantureuses.

Souvent en dentelle très fine, la bralette ne cache pas vraiment les tétons. Attention donc à ne pas se retrouver érigée en tête d’affiche du mouvement Free the nipple à l’insu de son plein gré. En soirée, ça va, au boulot, c’est franchement déconseillé.

Avec quoi porter la bralette ?

L’intérêt d’une bralette, c’est de pouvoir jouer avec les superpositions. Sous une chemise subtilement déboutonnée, un pull col V très plongeant, un haut tombant sur l’épaule ou légèrement transparent, elle s’associe à des pièces plutôt amples auxquelles elle apporte une touche très féminine et sexy.

Avec la bralette, on joue à cache-cache en montrant juste ce qu’il faut, en suggérant élégamment. Le mot d’ordre, c’est la subtilité ! Sous un top un brin masculin, c’est un grand oui, mais sous une robe moulante, c’est non.

Quel modèle porter ?

Si la bralette en fine dentelle noire est le must absolu, il est dans tous les cas préférable d’opter pour des tons neutres comme le noir, le beige, l’ivoire ou le rose. Les couleurs flashy ont tendance à faire un peu collégienne et sont, par conséquent, beaucoup moins chic.

En général, on évite les modèles too much ambiance Fifty Shades of Grey avec supplément lacets ou résille. Du moins pour sortir dans la rue.

Illustration : Célia Pigner

2 commentaires

    Je ne suis pas d’accord les tétons « visibles » ne devraient pas être considérés comme indécents !
    L’intérêt d’un soutien gorge comme ça c’est qu’il est confortable et naturel, pourquoi on devrait le mettre qu’avec un certain type de vêtement ?

      Bon Chic Belle Gueule - 24 février 2017 à 16 h 23 min

      Ne vous inquiétez pas, personne n’a dit que les tétons visibles étaient indécents ! Si vous assumez qu’on voit vos tétons à travers votre petite blouse crème au boulot, n’hésitez pas ! On vous donne des conseils pour que vous puissiez adopter la tendance sans risquer d’être mal à l’aise ou d’essuyer des coups d’œils réprobateurs, mais après vous faites bien ce que vous voulez. Et heureusement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *